volts
Sébastien Caron

Volts Energies voit vert

Blogue

Le développement durable est au cœur des préoccupations de Sébastien Caron, président et fondateur de Volts Energies qui conçoit et fabrique des systèmes d’énergies efficaces.

L’entreprise, située sur l’avenue des Industries à deux pas du carrefour, de l’autoroute 440 et de la route 125, célèbrera ses 10 ans de fondation l’an prochain. C’est par pur hasard que Sébastien Caron s’est lancé dans cette aventure.

«C’est avec un ami de la Croatie, spécialisé dans les génératrices, que le projet a démarré. Ayant toujours eu la fibre environnementale en moi, j’essayais de voir quel serait le meilleur système énergétique ayant le moins d’impact négatif pour la planète. J’ai beaucoup lu pour étoffer mes connaissances sur les énergies renouvelables», dit Sébastien Caron.

Il y a sept ans, Volts Energies présentait un premier prototype à énergie renouvelable. «À cette époque, on était considérés marginaux. Heureusement, ç’a évolué avec le temps, bien que nous ayons un retard de 10 à 15 ans sur l’Europe en cette matière.»

Au fil des ans, en plus des génératrices, très populaires au Québec depuis le fameux verglas de janvier 1998, l’entreprise a développé des systèmes d’énergies hybrides mettant de l’avant l’énergie solaire. Son département de recherche et développement est constamment à la recherche de solutions énergétiques efficaces et fiables qui permettront d’obtenir une diminution des gaz à effet de serre (GES).

Façon de faire

La méthode Volts Energies est fort simple : on prend en main le projet dès l’étape de dimensionnement et de conception. Par la suite, une étude d’efficacité énergétique, afin de brosser le portrait réel des besoins, peut être dressée. Avant l’étape de soumission, des recommandations sont faites afin de s’assurer que la demande d’énergie est au minimum.

Le virage écologique de Volts Energies rapporte des dividendes. La compagnie est l’un des plus importants vendeurs de panneaux solaires dans la province. La moitié de ses opérations, l’an dernier, était concentrée autour des systèmes d’énergies hybrides et d’énergies renouvelables alors que cette proportion était de 15 % quatre ans auparavant.

«L’an passé, on a réalisé dix fois plus de projets de la sorte que l’année précédente», précise Sébastien Caron, soulignant au passage que la demande croissante s’est faite essentiellement grâce au bouche–à-oreille.

Implication humanitaire

Sébastien Caron n’a pas seulement la fibre environnementale ancrée en lui. Il a aussi à cœur l’aide aux plus démunis sur la planète. Sur une période d’un peu plus d’un an, Volts Energies, avec la collaboration d’une organisation humanitaire, a planté près de 2 000 arbres à Haïti.

«Mon père œuvre pour une ONG au Pérou. Il construit notamment des écoles pour des enfants. J’ai décidé à mon tour de m’impliquer et de développer avec les autorités un projet de construction de maisons avec énergie renouvelable. On espère pouvoir en livrer de 1 000 à 2 000 annuellement, et ce, pour une longue période.»