volts
volts energies

Volts Energies: petites génératrices écologiques à vendre

BlogueEnergie renouvelable

«Il y a de la cogénération qui se fait pour de très grosses génératrices, mais le système est complexe. Personne encore ne propose sur le marché un produit simple et pas trop cher comme celui que nous lancerons», explique Sébastien Caron, président et fondateur de Volts Energies.

Produire de l’électricité avec une génératrice et utiliser la chaleur dégagée par le moteur pour chauffer un bâtiment ou de l’eau: voilà ce qu’est le concept de cogénération. Pour passer du concept à la réalité, Volts Energies prévoit mettre sur le marché en juillet une unité portable de petite puissance.

«Elles serviront par exemple pour des chalets et des tours de télécommunication situés à l’extérieur du réseau d’Hydro-Québec», explique Sébastien Caron, président et fondateur de Volts Energies.

Les secteurs commerciaux et industriels ne seront pas en reste puisque l’entreprise lavalloise prévoit leur fabriquer des versions sur mesure de son innovation.

«Nous avons un prototype installé depuis un an dans un secteur commercial de l’île d’Anticosti, indique M. Caron. Déjà, des entreprises dans les secteurs minier et forestier nous ont contactés pour obtenir notre système, mais nous voulons attendre d’avoir terminé nos tests avant de nous lancer dans la commercialisation.»

Réduction des GES

La cogénération permet une meilleure efficacité énergétique et une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

«Les bâtiments dans les régions éloignées sont chauffés au mazout ou au propane, explique Sébastien Caron. La cogénération permettra de réduire ou d’éliminer cette consommation de carburant. On peut obtenir plus d’énergie en chaleur d’une génératrice que ce qu’elle produit en électricité. Grâce à la cogénération, l’efficacité de la génératrice passe de 33% à plus de 80%.»

Volts Energies a l’ambition d’arriver sur le marché avec un produit accessible.

«Il y a de la cogénération qui se fait pour de très grosses génératrices, mais le système est complexe, explique l’entrepreneur. Personne encore ne propose sur le marché un produit simple et pas trop cher comme celui que nous lancerons.»

Volts Energies a un réseau de distributeurs au Québec actif dans les domaines industriels et commerciaux alors que l’entreprise vend directement aux particuliers.

Avec ces nouveaux systèmes de cogénération, Volts Energies souhaite conquérir le marché international.

De nombreux appuis

Plus de deux années de recherche et développement ont été nécessaires à Volts Energies pour développer ce système de cogénération. Ils ont reçu plusieurs appuis dans ce projet./p>

«Nous avons entre autres obtenu environ 200 000$ de l’Agence de l’efficacité énergétique juste avant son abolition parce que nous avons réussi à démontrer que notre projet avait un excellent potentiel et un excellent retour sur l’investissement. Le CLD de Laval et Laval Technopole nous ont aussi beaucoup aidés dans notre développement d’affaires et pour financer notre projet», affirme l’entrepreneur de 37 ans à la tête d’une équipe de 14 employés.

S’il s’est lancé dans ce projet d’innovation, c’est qu’il travaille dans le domaine des génératrices depuis plusieurs années.

«J’ai commencé par en vendre, puis j’ai fondé Volts Energies il y a 10 ans pour en importer d’Asie. Puisque la qualité des produits n’était pas au rendez-vous, j’ai commencé à représenter des fabricants de produits américains», raconte-t-il.

Sébastien Caron s’intéresse toutefois depuis longtemps aux énergies renouvelables.

«J’ai donc commencé à créer il y a environ quatre ans des systèmes qui combinent plusieurs sources d’énergie. Par exemple, le solaire, l’éolien et une génératrice qui fonctionne en cas de besoin. D’ailleurs, nous allons aussi intégrer la cogénération dans nos systèmes hybrides.»

Source: Les Affaires