volts
volts energies

Être vert au nord du 45e parallèle

Blogue

Des systèmes hybrides conçus pour des conditions extrêmes

Sebastien Caron

Dans plusieurs environnements humains ruraux ou éloignés, les technologies dites « vertes » restent difficiles à implanter. Dans bien des circonstances et malgré les progrès accomplis, l’énergie produite à partir de panneaux solaires ou d’éoliennes est souvent onéreuse pour répondre aux besoins réels des gens. Ainsi, plusieurs génératrices désuètes, gourmandes en carburant et particulièrement polluantes continuent à fonctionner comme source d’énergie principale, c’est-à-dire 24 heures par jour, 7 jours sur 7, un peu partout au pays. Même lorsque de récentes génératrices sont installées, un problème demeure.

Projet dans l’île aux Perroquets : autonomie énergétique pour une station de phare

Volts Energies a été mandatée pour fournir et installer un système de génération d’électricité dans la Reserve de pare national du Canada de l’Archipel-de-Mingam pour un projet de revitalisation de la station de phare de l’île aux Perroquets. Ce système qui comprend des panneaux solaires, une éolienne, une génératrice, des accumulateurs et une banque de quatre onduleurs permet à ce site éloigné d’être autonome en électricité tout en ayant un impact minimal sur l’environnement.

«La conception de systèmes d’énergie est la spécialité de l’entreprise. Nous sommes convaincus qu’il existe un potentiel énorme dans l’amélioration de l’efficacité énergétique, notamment dans le secteur résidentiel, commercial et industriel hors réseau. Cela s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de croissance qui mise sur le développement de solutions d’énergie pour les clients désirant augmenter l’efficacité énergétique de leurs sites surtout quand il s’agit des sites éloignés hors du réseau d’électricité conventionnel, l’idéal est d’utiliser un système hybride tel que celui-ci» précise Paul Krupnov, directeur des communications de l’entreprise.

Le site

L’île aux Perroquets fait partie de l’archipel de Mingan et appartient à l’Agence Parcs Canada. Le réseau des parcs nationaux administrés par Parcs Canada jouit d’une renommée mondiale dans le domaine de la protection et de la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel depuis plus de cent ans. Parcs Canada protège des paysages et des habitats importants, il met en valeur des moments forts de J’histoire du pays et fait vivre à ses visiteurs des expériences uniques et authentiques.

L’île aux Perroquets demeure encore aujourd’hui le premier obstacle, qui ressemble étrangement à un paquebot, que rencontrent les navigateurs lorsqu’ils arrivent par le chenal nord d’Anticosti. Située à environ cinq kilomètres au large de la municipalité de Longue-Pointe-de-Mingan, elle se distingue par son étrange configuration, son rôle de premier plan quant à l’histoire de la navigation (depuis 1888), ses moyens de communication adaptés aux réalités du temps et par ses personnages célèbres qui ont laissé des écrits mémorables et révélateurs de l’époque. L’île aux Perroquets doit son nom au fameux perroquet de mer : le macareux moine. Elle est le lieu idéal pour l’observation d’oiseaux marins qui viennent y nicher pendant la saison estivale. Ce lieu est gorge de prétexte pour venir à sa rencontre. C’est pourquoi la Corporation de l’île aux Perroquets (CÎP) désire sauvegarder et partager ses richesses.

Pourquoi avoir choisi un système d’énergie hybride?

Afin de fournir des systèmes plus efficaces qui ont un impact positif sur l’environnement en diminuant la production de gaz à effet de serre, en plus de donner un meilleur retour sur l’investissement.

Deux facteurs sont importants :

  • Isolement du site.
  • Sensibilisation et éducation des visiteurs sur les différentes énergies renouvelables.

Le contexte insulaire exige une autonomie quanta l’approvisionnement en eau et en énergie. Compte tenu de ce caractère particulier et de la gestion complexe de ces éléments nécessaires à la livraison des services aux visiteurs, la clientèle sera conscientisée avant même l’achat de sa nuitée, a la réduction de sa consommation d’eau et d’énergie. U en va de même pour la gestion des déchets. La CÎP est consciente qu’il faudra veiller à un équilibre entre le développement et la préservation de cet environnement unique, et s’enthousiasme à l’idée de relever ce défi.

« L’ensemble des interventions de l’entreprise se fait et se fera dans une optique de développement durable et de préservation de l’intégrité écologique du milieu. L’équipe prend un projet en main dès l’étape de dimensionnement et de conception. Par la suite, elle fait une étude d’efficacité énergétique afin de dresser un portrait réel des besoins en énergie et, par après, fait l’ingénierie du système ainsi que le montage et l’installation sur le site » souligne Paul Krupnov.

En effet, la question du développement durable ne se pose plus en 2013 : la croissance entrepreneuriale et économique doit se faire sans effets néfastes pour l’environnement. Il s’agit en effet d’une responsabilité de tous les intervenants socio-économiques. Le but ultime: l’équilibre entre économie, société et environnement.

Le tourisme, industrie croissante, est appelé aussi à changer son modus operandi en ce sens. Cette industrie est une source importante de diversification et de développement économique pour les régions, créant ainsi de la richesse et des emplois -surtout pour des régions éloignées comme celle-ci.

Côté opérationnel : il n’est pas souhaité d’introduire des appareils consommant des carburants fossiles, toutefois, l’opération sécuritaire de l’hébergement à l’île aux Perroquets commande des systèmes d’appoints tels qu’une génératrice au propane.

L’île est présentement pourvue d’une toilette sèche, cette installation demeurera en place pour la clientèle journalière. Des toilettes à compost seront installées dans les maisons plutôt que des appareils conventionnels.

De plus, toutes les acquisitions de fournitures nécessaires aux opérations seront, dans la mesure du possible, locales, biologiques et équitables.

Enfin, des mesures d’observation responsables et sécuritaires des oiseaux seront mises en place. Par exemple, un projet de terriers de macareux sous surveillance et diffuse en direct sur la terre ferme.

Énergie – Eau potable – Eaux usées

Les îles ne sont pas desservies par aucun fournisseur d’électricité ni par un réseau d’aqueduc. Le projet prévoit donc la conception de systèmes autonomes de génération d’électricité, de fourniture d’eau potable et de traitement des eaux usées. Conséquemment au désir de l’APC de diminuer au minimum l’empreinte écologique du projet, ces systèmes devront être efficients en termes de conservation des ressources.

Détails techniques

Dans ce projet de production d’énergie hybride, nous pouvons recevoir un apport d’énergie des panneaux solaires photovoltaïques, d’une petite éolienne et d’une génératrice pour apport d’énergie supplémentaire en cas de besoin. Quatre onduleurs ainsi qu’une banque de batterie ont été installés a fin d’emmagasiner l’énergie produite par les panneaux solaires, l’éolienne et la génératrice et fournir aux besoins du site.

Le choix d’ajouter une génératrice au propane a été fait d’une part pour assurer une source d’appoint en énergie. Le choix du propane s’est impose p/r à une génératrice conventionnelle au mazout afin de diminuer les émanations de gaz à effet de serre et également pour éviter l’entreposage d’une autre forme de carburant fossile; le propane était déjà nécessaire. De plus, la gestion d’installations pour les produits pétroliers est fortement règlementée et implique des investissements onéreux pour s’y conformer.

Le système de l’île aux Perroquets fournit 12 kW de charge à travers quatre onduleurs de 3 kWh chacun, ceux-ci étant de marque Outback Power System. Ces onduleurs ont toutes les protections AC et DC nécessaires et sont couples a une banque de batteries qui a plus de 34 000 watts de réserve. La production d’énergie est fournie par 18 modules SolarWorld de 240 watts chacun pour un total de 4.3 kWh. Ceux-ci sont montés sur deux mats en acier galvanisé. Une petite éolienne Air Breeze de 200 watts est aussi couplée au système. Une génératrice de 20 kW assure Ia production d’énergie lorsqu’il n’y a pas de production d’énergie renouvelable ou lors de surconsommation d’énergie.

Le site devient entièrement autonome. Le développement de nouveaux systèmes d’énergie hybride est la spécialité de l’entreprise. Elle combine solaire photovoltaïque, solaire thermique, éolienne, génératrice, biomasse, micro hydroélectricité et cogénération. La plupart du temps, ces systèmes sont installés dans un conteneur ou un bâtiment fabrique sur mesure et sont livres de en main. Les tech1uciens peuvent effectuer la surveillance à distance du système et même diagnostiquer un évènement depuis les bureaux de l’l’entreprise à Laval, peu importe où il se produit dans le monde.

Sebastien Caron œuvre dans l’industrie depuis plus de 10 ans. II a participé à la conception de centaine de systèmes d’énergie efficace, surtout au Québec et en Amérique du Sud. Actuellement il travaille sar une nouvelle unité de production d’énergie qui utilise Ia cogénération et un nouveau type de générateur àhaute performance.

Photos par Audrey Beauchemin -C!P

Source: L’industrie électrique