volts

La pile au lithium pour concevoir des systèmes d’énergie propres

BlogueEnergie renouvelable La pile au lithium pour concevoir des systèmes d’énergie propres

À l’heure où plusieurs entreprises se spécialisent dans la conversion de véhicules à la motorisation électrique, Volts Énergies se sert plutôt de la pile au lithium pour remplacer la génératrice dans les véhicules récréatifs de type motorisés ou sur les bateaux. Sébastien Caron, président converti aux énergies vertes, offre ce produit niche de plus en plus en demande : des systèmes d’énergie hybrides auxquels peuvent être combiné un onduleur et des panneaux solaires pour une production d’énergie plus propre.

À l’heure où plusieurs entreprises se spécialisent dans la conversion de véhicules à la motorisation électrique, Volts Énergies se sert plutôt de la pile au lithium pour remplacer la génératrice dans les véhicules récréatifs de type motorisés ou sur les bateaux. Sébastien Caron, président converti aux énergies vertes, offre ce produit niche de plus en plus en demande : des systèmes d’énergie hybrides auxquels peuvent être combiné un onduleur et des panneaux solaires pour une production d’énergie plus propre.

« Il y a 13 ans, quand j’ai commencé à m’intéresser aux énergies alternatives, je me faisais dire que j’étais fou! Étant donné que c’était un petit marché très niché et que nous avons dû apprendre par nous-mêmes, à force d’essais et d’erreurs, cela a pris dix ans pour être rentables », confie-t-il. Son pari sur les énergies vertes en a valu le coup, puisque depuis une décennie le prix du panneau solaire a fondu comme neige au soleil, ce qui permet d’obtenir rapidement un retour sur l’investissement pour les installations hors réseau.

« En plus du prix à la baisse, les panneaux sont maintenant plus compacts et plus efficaces, un grand avantage face au prix du carburant fossile qui ne cesse de grimper », ajoute le visionnaire.

Sébastien Caron a démarré son entreprise aux côtés de sa conjointe, Laura Sgrazutti, à Montréal en 2003. Il s’est retrouvé un peu par hasard dans le domaine de l’énergie, introduit dans cet univers avec la complicité d’un ami croate. Débrouillard, il a peu à peu développé sa clientèle en débutant dans la vente de génératrices qu’il importait d’Asie. « La qualité de produit n’était pas là, alors j’ai acquis des concessions de fabricants américains et européens afin d’offrir des produits à prix compétitif », explique-t-il.

Ayant diversifié son offre, l’entrepreneur propose aujourd’hui toute une gamme de produits : des systèmes d’énergie solaire autonomes pour les résidences hors réseau et pour les véhicules, des génératrices (qu’il privilégie au gaz naturel plutôt qu’au mazout) résidentielles, commerciales et industrielles mobiles, ainsi que des systèmes de chauffage efficaces.

 

Cesser de tourner à vide

La technologie de conversion à la pile au lithium peut servir autant aux véhicules récréatifs qu’aux camions de services afin de respecter les règlementations municipales en vigueur. Par exemple, Montréal interdit de laisser tourner le moteur d’un véhicule immobilisé pendant plus de trois minutes ou cinq, dans le cas d’un véhicule lourd doté d’un moteur diésel, lorsque la température est supérieure à moins 10 °C.

Un exemple d'installation dans les véhicules motorisés
Un exemple d’installation dans les véhicules motorisés

« Nous trouvons des solutions pour éliminer la génératrice et fournir de l’énergie au besoin sans devoir laisser le camion rouler », explique Sébastien Caron, qui a conclu des ententes de conversion avec deux géants de la communication au Canada pour le design et la fabrication de systèmes d’énergie sur mesure. Ces systèmes conviennent très bien au secteur de la construction ayant besoin de recharger ou de faire fonctionner des outils, pour recharger des batteries ou encore utiliser de petits électroménagers à bord.

Depuis 2015, Volts Énergie a vécu un réel tournant du côté de cette technologie au lithium dans le secteur du véhicule récréatif (VR) : elle a converti une trentaine de véhicules à la pile au lithium en 2018 seulement. Le système complet, dont le prix oscille entre 5000 $ et 15 000 $, comprend une batterie au lithium, un onduleur/chargeur, les panneaux solaires – si désirés – avec un contrôleur de charge MPPT, l’installation clé en main ainsi que toutes les composantes d’installation et de protection nécessaires.

 

Défricher le secteur minier et forestier

Œuvrant autant auprès de la clientèle résidentielle que commerciale, Volts Énergies projette de poursuivre son développement vers le secteur minier et forestier. L’entreprise, qui conçoit déjà des systèmes d’énergie solaire hybride au lithium pour alimenter les pourvoiries situées dans les régions les plus isolées du Québec, ambitionne de déployer son expertise au profit de ce secteur nécessitant des installations autonomes et efficaces, en dehors des réseaux.

Un exemple d'installation d'un système hybride solaire hors réseau
Un exemple d’installation d’un système hybride solaire hors réseau

 

Un nouveau produit très prometteur, présentement au stade de la recherche et du développement, sera bientôt disponible.

« Nous avons mille et une solutions pour répondre aux besoins en énergie. Chaque projet est unique, et nous avons l’expertise pour le réaliser », soulève Sébastien Caron. À titre d’exemple, il cite la conception de projets récents, comme la conception d’un système d’énergie pour le chauffage d’un abri de chauves-souris au Zoo de Granby, d’un système solaire aux DEL pour illuminer de façon autonome une croix ou encore d’un système dans un autobus de type VR de 900 ampères, alimenté avec des batteries au lithium LiFEPO4.

Bien que le virage vers les énergies renouvelables soit définitivement en vogue, le marché de la génératrice demeure vivant.

« Il y a 10 ans, on vendait à 95 % des génératrices et à 5 % des systèmes solaires, maintenant on vend à 60 % des systèmes renouvelables et à 40 % des génératrices, résume le président de Volts Énergies. Certaines bâtisses, comme les condos, ont besoin d’offrir la génératrice, mais nous poussons toujours le gaz naturel ou le propane. Parfois, nous n’avons pas le choix de recourir au diésel, lorsque les autres carburants ne sont pas disponibles, notamment en sites éloignés. »

La tendance vers le renouvelable est en grande partie attribuable à la nouvelle génération, croit Sébastien Caron, qui adopte rapidement les idées nouvelles.

 

Projet d’agrandissement

Les affaires vont tellement bien pour Volts Énergie qu’un projet d’agrandissement flotte dans l’air. L’entreprise prévoit déménager dans une nouvelle bâtisse qui lui permettrait de doubler sa superficie actuelle de 7000 pi² à 14 000 pi². Les recherches sont en cours pour trouver un nouveau terrain à Laval ou dans les environs. Cet agrandissement vise à augmenter l’espace dédié à la fabrication de systèmes énergétiques ainsi qu’à accueillir de nouveaux travailleurs.

« On embauche continuellement, mais la pénurie de main-d’œuvre nous touche comme bien d’autres secteurs et devient un frein à notre développement », glisse Sébastien Caron. Par exemple, il cherche activement à pourvoir des postes de techniciens de génératrices.

Voulant prêcher par l’exemple, Sébastien Caron envisage l’installation de panneaux solaires, d’un système de chauffage efficace, de la domotique, de l’éclairage aux DEL et autres technologies efficaces dans ses futurs plans de construction pour éventuellement occuper un bâtiment carboneutre.

Pour plus d’information sur Volts Énergies et ses produits.

Publié dans le magasine “Électricité+