volts

Offrir le gîte aux chauves-souris

Energie renouvelable

Le Zoo de Granby et l’Association Québécoise de la Production d’Énergie Renouvelable (AQPER) se sont entendus au début 2018 pour que cette dernière appuie des activités de suivi et de conservation au niveau des chauves-souris. C’est le volet des dortoirs artificiels qui a été choisi pour bénéficier du support technique et financier de l’AQPER.

 

Grande chauve-souris brune
Grande chauve-souris brune (nom scientifique: Eptesicus fuscus), l’espèce la plus souvent trouvées dans les dortoirs artificiels. La photo provient du refuge hivernal pour chauve-souris du Zoo de Granby

 

La perte d’habitat est une des menaces principales aux chauves-souris du Québec, dont trois espèces sont en voie de disparition et quatre autres (sur un total de huit) sont susceptibles de le devenir. Il n’est pas encore prouvé que les dortoirs artificiels soient une solution efficace à la perte de l’habitat naturel au Québec, mais la recherche se poursuit pour déterminer les facteurs qui pourront influencer le succès de ceux-ci. En effet, plusieurs espèces sont à la limite nordique de leur distribution au Québec, et certains modèles qui fonctionnent efficacement plus au sud ne fournissent pas les résultats escomptés ici. Le Zoo de Granby contribue à cette recherche en 1) développant un projet pilote de dortoir chauffant alimenté à l’énergie solaire, et en 2) installant des dortoirs dans divers types d’habitats au sud de la province.

 

Projet pilote de dortoir chauffant solaire

Un dortoir chauffant

 

Dortoir plat
Dortoir plat installé sur un tronc d’arbre

 

Un dortoir chauffant permet de fournir la chaleur et la stabilité thermique nécessaires aux colonies de chauves-souris durant la nuit et les périodes estivales plus fraîches en été au Québec. Ce critère est particulièrement important si on veut attirer des colonies de maternité, où les femelles donneront naissance et élèveront leurs bébés. En y ajoutant une alimentation solaire, il sera possible d’installer ce type de dortoir dans des endroits plus isolés, en fonction des données écologiques de présence de chiroptères et non pas en fonction de la distance au réseau électrique. Un dortoir chauffé par énergie solaire a été installé dans un parc-nature de la ville de Granby comme projet pilote.

 

Panneau solaire
Panneau solaire, composantes électriques montées et assemblées, et batteries. Avant l’installation

 

Le système solaire a été planifié et sélectionné avec l’appui de Volts Energies, une compagnie membre de l’AQPER. De l’évaluation des besoins à la livraison du matériel, l’équipe de Volts Energies a fourni l’assistance technique nécessaire. Les branchements finaux et la mise en fonction ont été faits par les électriciens du Zoo de Granby.

 

Dortoir installé
Dortoir plat installé sur un tronc d’arbre

 

Réseau de dortoirs dans le sud du Québec

Un total de 31 dortoirs a été installé en Montérégie et en Estrie. Trois modèles différents sont installés: rocket (non-chauffé), plat à une chambre et plat à quatre chambres. Les lieux ont été choisis selon un ou plus des critères suivants: 1) présence d’espèces menacées (petite chauve-souris brune et chauve-souris nordique) selon des inventaires acoustiques, 2) éléments du paysage favorisant la présence de chauves-souris (par exemple, cours d’eau, bordure de champs), 3) opportunités de sensibilisation si l’emplacement est visible d’un sentier, route, etc. Certains dortoirs sont sur des terrains publics et d’autres en terrain privé. Cinq sont équipés de sondes thermiques qui seront analysées à la fin 2018.